Glyphosate : renoncement du gouvernement sur l’engagement de sortie du glyphosate en 3 ans

Joël Labbé, sénateur écologiste du Morbihan affirme sa forte déception face aux propos du Président Emmanuel Macron, qui est revenu hier sur l’engagement de la France à interdire le glyphosate en 2021.

Le gouvernement avait déjà fortement reculé en refusant d’inscrire dans la loi l’interdiction du glyphosate, estimant que la mobilisation volontaire des acteurs serait suffisante. Mais comment imaginer que les agriculteurs prennent au sérieux cet engagement et se tournent vers les alternatives si le Président revient sur sa parole?

Il est pourtant possible de se passer du glyphosate d’ici à 2021, en se donnant les moyens d’accompagner les producteurs. Selon l’INRA, il y existe déjà des solutions pour 90 % des productions. Le gouvernement se doit donc de respecter son engagement initial. Des dérogations très marginales pourraient certes être envisagées, mais les déclarations d’Emmanuel Macron jettent un vrai doute sur son engagement pour la transition écologique de l’agriculture. Rappelons que les impacts du glyphosate sur la biodiversité et la santé ne sont plus à démontrer.

Communiqué de presse / Joël Labbé

1 Commentaire

  1. plaisance muriel
    28 janvier 2019 à 16 h 46 min · Répondre

    mr Macron est tellement redevable a sa liste de pourvoyeurs de fonds qu’il fait n’importe quoi

Laisser un Commentaire

ouvrir