Affaire Cahuzac : réaction du Groupe écologiste du Sénat

Le Groupe écologiste du Sénat est scandalisé suite aux aveux de Jérome Cahuzac concernant sa détention d’un compte non déclaré à l’étranger alors qu’il exerçait encore récemment des fonctions ministérielles et qu’il était à ce titre chargé de la lutte contre l’évasion fiscale.

Les sénatrices et sénateurs écologistes se déclarent profondément indignés de ce que ce même ministre ait, par des dénégations répétées au cours des derniers mois, sciemment menti aux Français et aux Françaises, à la représentation nationale et au Président de la République lui-même. La politique ne peut être qu’au service d’une ambition collective, celle du pays, du respect de nos institutions républicaines et du droit qui garantit l’égalité de tous les citoyens devant la loi.

Au-delà de cette affaire qui est désormais aux mains de la justice, les écologistes appellent à une pleine transparence et à un contrôle renforcé des liens entre le privé et le public et des intérêts s’y rapportant. Les mesures de contrôle permettant la prévention des conflits d’intérêts des responsables politiques doivent être renforcées, comme les déclarations de patrimoine des ministres et des parlementaires ou membres de cabinets ministériels.

Le Groupe écologiste du Sénat rappelle par ailleurs son attachement à la lutte contre l’évasion et l’optimisation fiscales, plus urgente que jamais et dont le manque-à-gagner est estimé à 40 milliards d’euros par an. Cette enquête souligne, s’il en était besoin, la nécessité d’établir une véritable coopération fiscale entre pays et donc de lutter contre les paradis fiscaux.

La démocratie ne peut reposer sur la seule confiance en des individus. Nous devons nous doter de moyens permettant de garantir leur déontologie. Les carrières comme les financements issus des firmes privées méritent en toutes circonstances une meilleure traçabilité et un contrôle indépendant.

Dans cette triste affaire et ses conséquences terriblement néfastes en matière de crédibilité de l’ensemble du monde politique, le Groupe écologiste du Sénat note cependant avec satisfaction que la justice et la presse ont pu oeuvrer en toute liberté et profite de l’occasion pour réaffirmer tout son soutien à l’affirmation de contre-pouvoirs garants du bon fonctionnement de nos institutions démocratiques.

Groupe écologiste au Sénat / Communiqué / 03-04-2013

Laisser un Commentaire

ouvrir