Tous les articles dans Articles

192 Articles
Le Monde

Sous la présidence Hollande, l’écologie en mode mineur

LE MONDE Par Sophie Landrin

Série « Les années Hollande ». Malgré une victoire diplomatique sur le climat, le président sortant ne s’est jamais converti à l’écologie. Il lègue cependant deux lois sur la transition énergétique et la biodiversité.

Le Télégramme

Collège. Le sénateur Joël Labbé en visite

LE TÉLÉGRAMME – 15 avril 2017

Un échange très riche qui a permis aux élèves d’être en lien direct avec un élu. Le collège Yves Le Bec a reçu, vendredi 7, la visite du sénateur Joël Labbé, ancien maire de la commune de Saint-Nolff (Morbihan), et ancien conseiller départemental.

Kaizen

L’homme-plante, le nouvel herboriste

KAIZEN – Par Sabah Rahmani – 14/04/2017

Comment aborder l’herboristerie au XXIe siècle ? À l’occasion du 5è Congrès des herboristes, les 8 et 9 avril à Angers, les acteurs de la filière ont débattu sur l’avenir du métier. Malgré son interdiction en France depuis 1941 sous le régime de Vichy, l’herboriste résiste et valorise sa connaissance des plantes médicinales auprès des citoyens de plus en plus demandeurs.

La France Agricole

En congrès, la Confédération paysanne parle d’argent

LA FRANCE AGRICOLE – Par B. Lafeuille – 13/04/2017

Redonner du revenu aux paysans : c’est l’ordre de mission donné au comité national de la Confédération paysanne, partiellement renouvelé lors du congrès électif ces 12 et 13 avril 2017 à Muzillac (Morbihan).

Public Sénat - Au cœur du débat

La PAC ne doit pas devenir une variable d’ajustement de l’Union européenne

PUBLIC SÉNAT – 11/04/2017 – Par Pierre de Boissieu

Ce mardi au Sénat, la France, l’Irlande, l’Italie et la Pologne, quatre grandes puissances agricoles européennes, ont présenté, à travers la voix de leurs parlementaires, une déclaration commune sur l’avenir de la Politique agricole commune (PAC). Elles refusent que la PAC devienne une « variable d’ajustement du budget de l’Union. »

Le Télégramme

Clés du sol. Joël Labbé a expliqué sa loi

LE TÉLÉGRAMME –  04/04/17

Chloé Cordellier, chargée de mission littoral et développement local SMRE, et Jean-Paul Lothoré, adjoint landévantais à l’environnement, entourent le sénateur morbihannais Joël Labbé lors de sa prise de parole au sujet de sa loi.

Huffington Post

Nous défendons la création d’une Organisation Mondiale de l’Environnement pour débarrasser la planète des pesticides dangereux

HUFFIGTON POST – 03/04/2017

Nous avons besoin d’une instance internationale susceptible d’imposer les normes environnementales aux firmes privées dont les moyens financiers permettent d’influencer les politiques gouvernementales.

Le Courrier du Parlement

La fin des pesticides est-elle amorcée ?

LE COURRIER DU PARLEMENT – Par Aurélie Baert – 30/03/ 2017

Joël Labbé, sénateur du Morbihan, a déposé mercredi 29 mars une proposition de résolution européenne visant à généraliser l’interdiction des pesticides pour les usages non agricoles. Il en profite pour revenir sur l’impact de sa loi en France.

Environnement Magazine

Limiter l’utilisation des produits phytosanitaires en Europe : une proposition de résolution déposée au Sénat

ENVIRONNEMENT MAGAZINE.FR – 29/03/2017

Le 23 mars 2017, Joël Labbé et plusieurs de ses collègues ont déposé une proposition de résolution au Sénat visant à limiter l’utilisation des produits phytosanitaires au sein de l’Union européenne. Leurs souhaits : que l’Union européenne interdise à la fois l’utilisation des produits phytosanitaires par les personnes publiques, exceptions faites pour quelques domaines particuliers, et la vente aux particuliers qui, faute de connaitre réellement les dangers auxquels ils s’exposent, procèdent souvent à un surdosage.

La France Agricole

Phytos/Usages non agricoles – La France comme exemple

LA FRANCE AGRICOLE – 28/03/2017

Dans une proposition de résolution européenne datée du 23 mars 2017, le sénateur Joël Labbé propose d’étendre la réduction de l’utilisation non agricole des produits phyto, effective et en cours en France, à l’Europe. Interdiction de la vente aux particuliers et de l’utilisation de produits phyto par les communes et services de l’État sont au menu.

ouvrir