Tous les articles dans Articles

243 Articles
Bioaddict

Les sénateurs ont rejeté l’objectif de 20% de bio dans les cantines

BIOADDICT.FR – 18/06/2018 – Par Anne-Françoise Roger

Zéro produit bio dans les cantines, ce sera peut-être possible. Les sénateurs ont rejeté l’obligation de 20% de produits bio en 2022 introduites par les députés dans la Loi sur l’agriculture et l’alimentation. L’argument porté par un sénateur membre de la FNSEA, syndicat agricole favorable à l’agrochimie, est qu’il faudrait trop importer pour y parvenir.

Libération

Loi agriculture : «Les sénateurs n’ont pas compris le rôle primordial de l’abeille»

LIBÉRATION 15/06/18 – Par Coralie Schaub
Interview de Gilles Lanio président de l’Union nationale de l’apiculture française

Pendant que les abeilles disparaissent, les sénateurs éliminent du projet de loi agriculture les timides mesures cherchant à réduire l’utilisation de pesticides. Gilles Lanio, président de l’Union nationale de l’apiculture française, lance un énième cri de détresse.

Public Sénat - Au cœur du débat

Le Sénat retire l’objectif de 20% de produits bio dans les cantines

PUBLIC SÉNAT –  14/06/2018 – Par Guillaume Jacquot

Lors de l’examen du texte agriculture et alimentation en commission des Affaires économiques, les sénateurs ont retiré l’objectif de 20% de produits issus de l’agriculture biologique dans les repas de la restauration collective publique.

Public Sénat - Au cœur du débat

Prix, pesticides, ordonnances : le Sénat remanie le projet de loi agriculture et alimentation

PUBLIC SÉNAT – 13/06/2018 – Par Guillaume Jacquot

Les sénateurs ont achevé l’examen du projet de loi agriculture et alimentation en commission des Affaires économiques. Les nouveaux apports et la suppression de certaines dispositions introduites par les députés – parfois en profondeur – entendent faire revenir le texte sur « l’essentiel » de ses objectifs.

Le Monde

En détresse, des apiculteurs rendent hommage aux abeilles perdues

LE MONDE – 07/06/2018 – Par Alexandre-Reza Kokabi

La France va procéder à un état des lieux national précis des mortalités d’abeilles, a annoncé le ministère de l’agriculture jeudi, au soir d’une mobilisation d’apiculteurs.

We demain

Herboriste : un métier d’avenir encore illégal en France

WE DEMAIN – 31/05/2018 – Par Paola De Rohan-Csermak

Les herboristes n’existent plus juridiquement en France depuis 1941 et le régime de Vichy. Une mission d’information a été créée au Sénat pour remettre la profession dans la légalité, alors que le marché des plantes médicinales n’en finit plus de croître.

Sans transitions

Joël Labbé, sénateur du Morbihan : « Les promesses ne suffisent plus, le glyphosate doit être interdit »

SANS TRANSITION – 30/05/2018

L’Assemblée nationale a refusé d’inscrire une date butoir pour l’interdiction de l’herbicide controversé, en première lecture de la loi Agriculture et Alimentation (ou loi « Travert »), le 28 mai dernier. Réaction de Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan et à l’origine de la loi dite « Labbé » qui réglemente l’usage des produits phytosanitaires.

Le Télégramme

Abeilles. Yannick Jadot à l’écoute des apiculteurs

LE TÉLÉGRAMME – 27/05/2018

Vendredi, Yannick Jadot a rendu visite à des apiculteurs du Centre Bretagne. Confrontée à de lourdes pertes dans plusieurs colonies, la filière apicole du centre Bretagne espère ainsi se faire entendre des pouvoirs publics.

Ouest France

VIDÉO. Cet apiculteur breton a perdu 80 % de ses ruches

OUEST-FRANCE – 25/05/2018 – Par Brice Dupont

Apiculteur à Cohiniac, près de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), François Le Dudal a perdu 80 % de ses colonies cette année. Une surmortalité inédite, qui touche de nombreux professionnels en Bretagne.

France 3 régions

Y. Jadot et J. Labbé demandent des aides publiques aux “apiculteurs en détresse”

FRANCE 3 RÉGIONS – 25/05/2018 – Par Sylvaine Salliou

Deux élus EELV de Bretagne, le député européen Yannick Jadot et le sénateur du Morbihan Joël Labbé, ont lancé vendredi « un appel à l’Etat pour qu’il accorde des aides publiques aux apiculteurs en détresse », en raison du taux de mortalité « très élevé » des abeilles dans la région dû aux pesticides.

ouvrir