Ouest-France

Atlantic Nature est résolument tournée vers l’avenir

OUEST-FRANCE – 11/05/2019

Vendredi, le sénateur Joël Labbé a visité l’entreprise Atlantic Nature, spécialisée en compléments alimentaires à base de plantes. L’élu souhaite réhabiliter le métier d’herboriste.

Atlantic nature

Vendredi, Bastien Pariaud, directeur général et responsable production et Élisabeth Macé, présidente d’Atlantic Nature ont présenté l’activité de leur entreprise au sénateur Joël Labbé, accompagné du maire Ronan Loas, d’Antoine Goyer, directeur de la formation à la CCI et d’Antoine Vermeulen, collaborateur au cabinet du maire. | OUEST-FRANCE

 

Issu du monde rural, le sénateur Joël Labbé est particulièrement préoccupé par les questions agricoles et alimentaires mais aussi celles de la santé humaine. Il a même donné son nom à la loi Labbé qui vise à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national.

En avril 2018, il a été à l’initiative de la création, au Sénat, d’une mission d’information sur le thème : le développement de l’herboristerie et des plantes médicinales, des filières et métiers d’avenir. En septembre, les parlementaires de cette mission d’information ont adopté à l’unanimité le rapport présenté par le sénateur morbihannais.

Alors tout naturellement, Joël Labbé a souhaité découvrir l’entreprise Atlantic Nature, implantée à Plœmeur et spécialisée dans le complément alimentaire « Il est essentiel de rencontrer régulièrement les acteurs de terrain dans le Morbihan », explique le sénateur, à la présidente de l’entreprise ploemeuroise, Élisabeth Macé.

 

En plein développement

Créée en 1996, Atlantic Nature, entreprise essentiellement familiale, est toujours en plein développement. Si à ces débuts, l’activité consistait à commercialiser des compléments alimentaires, très vite, l’entreprise s’est également orientée vers la production.

Désormais, elle produit 90 % des gélules vendues. Du côté de l’effectif, ils sont passés de deux à 48 salariés. En 2018, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 10,2 millions. Pour 2019, l’objectif est de 11,5 millions.

Les produits de l’entreprise sont commercialisés sous la marque Nat & Form, dans plus de 3 500 points de vente au niveau national (pharmacies, parapharmacies, magasins de diététique et quelques sites internet spécialisés).

« Nous avons fait le choix d’adopter un comportement éthique et responsable vis-à-vis de l’environnement, explique Bastien Pariaud, directeur général et responsable production. En 2012, nous avons conçu la toute première gamme de compléments alimentaires en emballage recyclable et compostable, devenant ainsi le leader de la phytothérapie écoresponsable. Nous avons également embauché, en 2018, une personne dédiée à la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) pour respecter les principes du développement durable. »

 

Un plan d’industrialisation en 2019-2020

L’entreprise, située rue de Cornouaille va s’agrandir et les nouveaux locaux devraient être prêts pour l’été 2020. L’objectif est avant tout d’optimiser la production et d’assurer aux clients une qualité optimale.

Un des bâtiments actuels va être modifié pour créer un lieu unique de convivialité pour le personnel. Les unités de fabrication et d’expédition seront rassemblées pour intégrer le conditionnement.

Ces aménagements permettront concrètement de bénéficier d’un meilleur environnement de travail favorable à la productivité, de travailler sur le stock pour réduire les délais de livraison et d’optimiser les déplacements des matières premières, des produits semi-finis et des produits finis.

Laisser un Commentaire

ouvrir