Le Télégramme

Frelon asiatique. On est passés de 5.000 à 3.000 nids année

LE TÉLÉGRAMME – 13-03-2018

La satisfaction se lisait sur les visages. Réunis vendredi matin à Vannes, les membres de l’organisation professionnelle FDGDON 56 (Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles) et ceux de l’association des maires et présidents d’EPCI du Morbihan (AMPM) avaient rendez-vous avec la fameuse problématique liée au frelon asiatique.

En compagnie du sénateur Joël Labbé, un bilan des piégeages de printemps et de destruction des nids pour l’année 2017 a d’abord été effectué. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les signaux sont au vert.

« Dans le département, le premier nid a été découvert en 2011. Depuis, le nombre a augmenté jusqu’à 5.000 pour les années 2016 et 2017. Aujourd’hui, on est passés à 3.000 nids, soit une baisse de 40 %. C’est une vraie satisfaction », se félicitent en choeur Michel Colleu, président de la FDGDON, et Gilles Lanio, président de l’Union nationale de l’apiculture française.

« Ne pas relâcher les efforts »

Avec pas moins de 68.000 reines capturées l’an passé, l’heure est à l’optimisme même si la lutte s’annonce encore compliquée pour imaginer un jour une éventuelle éradication. Surtout dans les villes. « C’est là qu’elles préfèrent être. Dans des endroits comme Vannes, Lorient, ou Pontivy, on compte environ 4 nids en moyenne au kilomètre carré contre 0,2 en campagne », témoigne Patrice Emeraud, technicien spécialiste de la question.

Référent auprès de l’AMPM, Pierric Le Fur préfère également ne pas s’enflammer et miser sur la vigilance à l’avenir : « Il ne faut pas relâcher nos efforts, sinon les chiffres peuvent vite se remettre à grimper. Ce frelon est bien installé chez nous, à nous de continuer à être efficaces sur les deux mois de piégeage du printemps pour poursuivre sur cette voie ».

De gauche à droite : Patrice Emeraud (technicien à la FDGDON), Michel Colleu (président FDGDON), Pierre Le Fur (référent AMPM), Yves Bleunven (président AMPM) et le sénateur Joël Labbé, réunis vendredi à Vannes.

De gauche à droite : Patrice Emeraud (technicien à la FDGDON), Michel Colleu (président FDGDON), Pierre Le Fur (référent AMPM), Yves Bleunven (président AMPM) et le sénateur Joël Labbé, réunis vendredi à Vannes.

 

Laisser un Commentaire

ouvrir