Conférence de presse généralisation loi Labbé

Généralisation de la loi Labbé en Europe : conférence de presse au Sénat

Depuis le 1er janvier 2017, la loi Labbé interdit l’utilisation de produits phytosanitaires sur les espaces publics des collectivités territoriales. Cette même loi interdira la vente aux particuliers de ces mêmes produits au 1er janvier 2019.

Pour aller plus loin dans son combat contre les pesticides, Joël Labbé avait déposé en mars 2017 au Sénat une proposition de résolution européenne visant à généraliser les principes de la Loi Labbé à l’ensemble de l’Europe. Ce texte a été adopté à l’unanimité de la commission des affaires européennes du Sénat, envoyant un message fort aux États membres de l’Union Européenne pour qu’ils adoptent des législations similaires.

Plusieurs États de l’Union ont déjà entamé des démarches afin de réglementer les usages non-agricoles des pesticides, c’est le cas notamment de la Belgique. Des parlementaires nationaux d’autres pays ont également manifesté leur volonté de faire voter des propositions de loi en ce sens sur le modèle de la loi Labbé, comme la Hongrie, l’Estonie, l’Italie, ou le Danemark.

La conférence de presse organisée par Joël Labbé le mercredi 31 mai au Palais du Luxembourg a été l’occasion de revenir sur la situation française et de faire le point sur l’évolution de la réglementation à travers l’Europe, avec des interventions de Evelyne Huytebroeck, parlementaire Bruxelloise écologiste et ancienne ministre santé-environnement de la région bruxelloise, François Veillerette, directeur de Générations Futures et président du Pesticide Action Network, et Jean-Claude Deyres, président du CDG 40 et maire de Morcenx.

Joël Labbé peut compter sur un appui de poids pour faire avancer ce dossier au niveau européen et valoriser l’exemple français : Nicolas Hulot, nouveau ministre de de la Transition écologique et solidaire, qui l’a assuré dans un courrier de son « soutien plein et entier » dans cette démarche.

 

Voir articles de presse :

Actu Environnement

La France Agricole

Public Sénat

Laisser un Commentaire

ouvrir