Joël Labbé, signataire d’un appel des parlementaires pour la transparence sur l’origine du miel.

Aujourd’hui, l’étiquetage du pays d’origine n’est pas obligatoire pour les mélanges de miel. Cette situation est préjudiciable pour les consommateurs, comme pour les producteurs.

Alors que nos apiculteurs sont des acteurs locaux de la biodiversité, ils sont victimes d’une concurrence déloyale, de la part mélanges de miels d’importation, notamment chinois ou ukrainiens, qui se révèlent trop souvent frauduleux.

Pour en finir avec l’opacité, Joël Labbé a signé, avec 66 de ses collègues parlementaires, un appel demandant au gouvernement de mettre en place au plus vite un étiquetage précis, avec l’indication des pays d’origine et de leur part en pourcentage.

> Lire l’appel

 

Communiqué de presse / Joël Labbé

Laisser un Commentaire

ouvrir