Ouest France

Les élus du Morbihan majoritairement pour NDDL

OUEST-FRANCE – 08/01/2018

Ce lundi après-midi, un groupe d’élus et parlementaires du Morbihan était à Matignon. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a entendu leur point de vue sur Notre-Dame-des-Landes. S’ils sont majoritairement favorables à la construction d’un nouvel aéroport, ils ne sont pas unanimes. Trois d’entre eux ont dit leur désaccord.

Une quinzaine d’élus, du Morbihan et d’ïle et Vilaine ont été reçus, ensemble, à Matignon. À l’issue du rendez-vous qui a duré près d’une heure trente, on leur a demandé de ne pas s’exprimer au nom du Premier ministre, Édouard Philippe, qui les a reçus.

Mais contrairement à ce que laisserait entendre une rumeur, tous précisent que le gouvernement n’aurait pas encore pris sa décision concernant Notre-Dame-des-Landes. Leurs avis seraient donc véritablement pris en compte et s’ils ont fait le déplacement à Paris c’est bien avec l’espoir d’être entendus. « On aurait pu penser que ce rendez-vous serait une mascarade, mais finalement non. C’était un échange très intéressant », a estimé François Goulard, qui a réaffirmé sa position en faveur de Notre-Dame-des-Landes.

David Robot, maire de Vannes, ne mise pas seulement sur les liaisons pour les voyageurs, il voit en ce projet « le moyen de développer le Fret. C’est un élément à prendre en compte et on sait que cela ne pourra pas se faire depuis Nantes Atlantique ».Norbert Métairie, maire de Lorient, n’est pas « convaincu de la possibilité de faire un aéroport XXL à Nantes Atlantique qui déboucherait sur les mêmes oppositions et les mêmes recours ».

Trois Morbihannais opposés

Trois parlementaires ont fait connaître leur position dissonante. Celle de Joël Labbé n’était pas une surprise.  » L’extension et l’optimisation de Nantes Atlantique sont une alternative crédible. Par ailleurs, NDDL est devenue emblématique de la question du dérèglement climatique et la France a pris le leadership sur cette question », estime le sénateur écologiste.

Paul Molac n’est pas non plus du côté des défenseurs de NDDL, tout en précisant que les maires de sa circonscription sont plutôt pour. Plus surprenant, le nouveau député, Jimmy Pahun, a fait part de ses doutes « sur la nécessité de construire un nouvel aéroport. Il serait préférable de développer les infrastructures existantes ».

L’évacuation de la ZAD, le vrai sujet ?

Au-delà de la construction ou non du nouvel aéroport, les élus morbihannais présents à Matignon, confirment que l’autre grosse problématique concerne l’évacuation de la ZAD. « On sent très nettement que s’il n’y avait pas ce problème, la question serait tranchée », estime François Goulard. Si le rétablissement de l’État de droit met tout le monde d’accord sur l’idée, Joël Labbé prévient : « Une évacuation par la force mettrait à mal la cohésion nationale. Une très forte mobilisation des quatre coins de la France ferait qu’un affrontement serait inévitable ».

Laisser un Commentaire

ouvrir