Lutte contre le frelon asiatique

 Joël Labbé (EELV) salue la volonté du Ministre de l’Agriculture

 

Lors d’une rencontre avec les apiculteurs dans son département de la Sarthe samedi dernier, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé sa volonté de faire passer le frelon asiatique en nuisible de catégorie 1 – il est actuellement classifié en catégorie 2 – afin de pouvoir lutter plus efficacement contre cet insecte, qui menace l’activité apicole.

Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan, a demandé à plusieurs reprises au gouvernement que cette décision soit prise urgemment. Il salue ainsi la volonté du ministre, tout en souhaitant que l’utilisation du dioxyde de soufre, qui permet de détruire les nids à peu de coût avec un faible impact environnemental, contrairement aux molécules actuellement autorisées, soit rapidement mis sur le marché.

« Quoi qu’il en soit, l’implication de tous les acteurs sera nécessaire pour faire face à ce fléau. A la suite de la mise en place d’un comité de pilotage départemental sur la lutte contre le frelon asiatique le 1er décembre dernier, le Morbihan est prêt à se mobiliser » a-t-il déclaré.

Le Groupe écologiste inscrira dans son espace réservé du 4 février une proposition de résolution, signée par des parlementaires de différents bancs de l’hémicycle et portée par Joël Labbé, relative à la préservation des insectes pollinisateurs, de l’environnement et de la santé et à un moratoire sur les pesticides de la famille des néonicotinoïdes.

Texte de la proposition de résolution 

 

 

Joël Labbé / Communiqué

1 Commentaire

  1. CAIRON Yannick
    11 mars 2015 à 14 h 10 min · Répondre

    Bonjour,

    Je suis régulièrement interpelé pour cautionner ou participer à des opérations de lutte contre Vespa Velutina.
    Je reste très réticent vis à vis de ces démarches le plus souvent approximatives et toujours partielles.
    Je pense que le contingentement de cette espèce et la préservation des ruches ne peuvent être efficaces qu’à partir d’une action collective coordonnée sur l’ensemble du territoire. Cela suppose, entre autre, une action coordonnée par l’état ainsi qu’un accompagnement financier pour les particuliers et des aides pour les apiculteurs.

    C’est pourquoi j’approuve la démarche entreprise par Mr Joël LABBÉ et souhaite avoir des informations sur les suites données par le gouvernement à sa proposition.

    Cordialement.

    Yannick CAIRON

    Conseillé municipal
    délégué au développement durable
    PONT-PÉAN

Laisser un Commentaire

ouvrir