Ouest-France

Festival Photo de La Gacilly : un monde en devenir

OUEST-FRANCE – 08/06/2019

Cette 16e édition dédiée aux pays de l’Est en cette année anniversaire de la chute du rideau de fer exprime la mémoire et l’avenir avec la même créativité et puissance.

L’inauguration officielle a eu lieu vendredi soir en présence de nombreux élus locaux et nationaux et de représentants de l’État. Tous les participants se sont retrouvés sur les terres gaciliennes pour découvrir les clichés et leurs auteurs.

Auguste Coudray, le président, et Jacques Rocher, le maire et fondateur du festival, les ont accueillis. En raison de la pluie, la traditionnelle déambulation s’est faite par images interposées dans le centre Artémisia.

Un événement politique

Pour Marie-Annick Martin, vice-présidente du conseil départemental, « il s’agit d’un événement politique (au sens noble du terme). L’art et la culture sont des facteurs décisifs pour la solidarité, le progrès, la liberté et la préservation de la planète ». Muriel Jourda, sénatrice, affirme : « Le Festival Photo rend le Morbihan célèbre. Merci à vous de pouvoir nous permettre de frimer au Sénat. »

Pour Raymond Le Deun, préfet du Morbihan, « ces clichés permettent de franchir les frontières, rapprocher le lointain et les gens ».

Les clichés interpellent

Anne Gallo, vice-présidente du conseil régional, note : « Les photos sont le miroir de nos sociétés et nous interpellent. »

Jean-Luc Bléher, président d’Oust à Brocéliande communauté et Jacques Le Nay, sénateur, évoquent leur inquiétude « face à l’obscurantisme de retour » et défendent « la démocratie, garante de paix ».

Pour Stéfan Szirucsek, maire de Baden (Autriche) : « Nous devons résoudre ensemble les grands problèmes de l’humanité, dont le changement climatique. » Pour Paul Molac, député, « la terre est en burn-out, elle donne plus qu’elle ne doit, aussi faut-il changer nos modes de vie ».

Cyril Drouhet, commissaire d’exposition, affirme : « L’heure de la Renaissance a sonné. Une lame de fond déferle, relayée par les ONG, la jeunesse, les citoyens. » Joël Labbé, sénateur, est conscient que « la terre va mal et que l’on doit prendre les mesures qu’il faut ». Il veut insuffler un vent d’espoir. Ne sombrons pas dans le fatalisme. On se sauvera si on sauve les forêts primaires et les peuples premiers. Ayons une joie de vivre irrésistible pour faire face aux immenses défis ».

Rencontres avec les artistes

Ce samedi 8 juin 2019, il est possible de rencontrer les auteurs internationaux dans leurs galeries indiquées par la signalétique et dans les dépliants.

À 10 h, Jeunes talents nouvelles frontières ; 11 h, Eléna Chernyshova ; 11 h 30, Alexey Titarenko ; 12 h, Guillaume Herbaut et Axelle de Russé ; 12 h 30, Kasia Strek ; 14 h, Maia Flore ; 14 h 30, Valério Vincenzo ; 15 h, descendants de Sergey Produkin-Gorsky ; 15 h, dédicaces à la librairie ; 16 h, représentant d’Alexander Rodchenko ; 16 h, remise du prix club photo (Maison Yves Rocher) ; 16 h 30, Eric Garault ; 17 h, représentant de Joseph Koudelka.

Festival photo, A l’Est du nouveau, jusqu’au 30 septembre 2019, dans les rues de La Gacilly.

Laisser un Commentaire

ouvrir