Nicolas Hulot et Joël Labbé

La nomination de Nicolas Hulot en numéro 3 du gouvernement est un signe fort

Joël Labbé, sénateur écologiste du Morbihan, salue la nomination de Nicolas Hulot comme ministre d’État de la transition écologique et solidaire.

Le défi est de taille, avec de nombreux dossiers comme le très symbolique projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes sur lequel il faudra bien trancher, le respect des engagements climatiques, la santé environnementale ou le Grenelle de l’Alimentation.

Pour mener à bien une politique de transition écologique et solidaire ambitieuse, Nicolas Hulot aura besoin de soutiens et pourra compter sur celui du sénateur morbihannais, qui salue « une prise de risques qui est aussi une prise de responsabilités au regard des urgences climatiques et écologiques. »

Communiqué / Joël Labbé

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 Commentaires

  1. Thouvenel Marie José
    17 mai 2017 à 21 h 29 min · Répondre

    Bravo Nicolas Hulot, Joël Labbé beau duo fort, au Sénat et gouvernement , tout notre soutien car la tâche est immense mais belle ! l’Ecologie en Marche

  2. Sagne
    18 mai 2017 à 5 h 28 min · Répondre

    NOUS VOYONS BIEN DANS LES COLLECTIVITÉS LOCALES IMPORTANCE DE CERTAINES LOIS POUR FAVORISER ET ACCÉLÉRER LES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENTS DES INDIVIDUSMS. LA LOI L’ABBÉ AURA ÉTÉ UNE CONDITION MAJEUR POUR FAIRE ÉVOLUER LES COLLECTIVITÉS ETERRITORIALES OPÉRATEURS DE TERRAIN DANS UN MONDE OÙ TANT DE CHANTIERS NOUS ATTENDENT.GAGEONS QUE NICOLAS HULOT POURRA PRÉSERVER AU SEIN DUN MONDE POLITIQUE CETTE INFORMATION INDÉPENDANCE INDISPENSABLE POUR AGIR SUR TOUS LES DOSSIERS URGENTS DELÀ PRÉSERVATION DE L ENVIRONNEMENT AU SENS LARGE.

  3. Biguet Geneviève
    18 mai 2017 à 12 h 24 min · Répondre

    Je suis très contente de ce choix.il va avoir un sacré boulot et de sacrés cas de consciences .
    Bon courage❤

  4. le moal yveline
    18 mai 2017 à 16 h 31 min · Répondre

    Tout le monde a noté cette nomination. que pourra t il faire ? Comme le dit Yannick jadot, les actions qui vaudront la peine seront soutenues. a ce qui me concerne la transition énergétique doit impérativement se faire. Cela fait plus de 40 ans que les écologistes de toute forme l’attendent. le projet de Guy Hascouet à des élections régionales étaient claires. economies d’énergies , dans l’habitat notamment. et remplacement par un panel d’énergies non carbonées, renouvelables , vent , solaire, hydroliens. et amenagement des transports. a cette époque la région avait prévu 2 champs d’éoliennes , de plusieurs centaines d’appareils, MW., l’ un en face de St Brieuc et l’autre sur la façade atlantique de Bretagne. leur devenir ?
    depuis 10 ans je n’ai pas vu grand chose se faire. l’isolation des habitats? trop cher ? . en intérieur, 15 000 euros pour un appartement 3 pièces. Pause de panneaux solaires ?  » les chinois proposent du matériel de mauvaise qualité ». les éoliennes. leur implantation ne se poursuit pas.  » ça fait du bruit » pas vrai, à 500m ,  » c’est pas beau ». question de gout. Quant aux énergies marines, éoliennes en mer , ecole centrale de Nantes, hydrolienne sabella…… , d’après le dernier débat de climaction, les acteurs industriels d’elaboration ont tous dit que leur projet concrets existaient à l’etat de prototype. leur industrialisation ne serait pas prévisible avant 2025. ou faut il appuyer pour enclencher concretemnt cette transition ? yveline le moal

Laisser un Commentaire

ouvrir