Colloque du CHEDD

« Le courage du développement durable » – Colloque du CHEDD

Dans le cadre de la clôture de leur session 2014, les auditeurs du Collège des Hautes Études du Développement Durable Bretagne (CHEDD) proposaient le 25 novembre à Rennes un colloque sur le courage du développement durable.

Comment avoir le courage de relever les défis humains, écologiques et géopolitiques qui s’imposent à nous? Comment prolonger l’engagement individuel, souvent militant, par une action collective durable, laquelle seule permettra d’opérer cette transition impérative qui s’impose désormais dans nos agendas et vient interpeller nos modes de vie ?

Cet après-midi de réflexion s’appuyait sur les expertises et les expériences de différentes personnalités, dont Joël Labbé, invité à participer à la table-ronde « Le courage de « Dire cette vérité qui dérange»», et son ami Jean-Claude Pierre, fondateur de « Eaux et rivières en Bretagne » et coprésident du Réseau Cohérence.

À l’occasion de cette table ronde, Joël Labbé a présenté le processus d’élaboration de la loi Labbé, visant à encadrer l’usage des pesticides. À ses côtés, Fanny Gallois, responsable de campagne chez « Peuples solidaires », qui travaille pour le respect des droits fondamentaux : la diversité, la dignité au travail, le droit des femmes, la souveraineté alimentaire… et Yann Queinnec, juriste spécialisé dans le droit des affaires. Il dénonce, combat et fait condamner des multinationales, qui à l’échelle planétaire, se montrent peu vertueuses et trop sûres de leur impunité.

Dans son message de conclusion sur le courage politique, Joël Labbé déclarait « je ne m’estime pas plus courageux que les autres, mais animé par des convictions fortes et poussé par l’énergie de ces convictions, je refuse de céder au découragement et au fatalisme. Aussi, je prône l’audace en politique ainsi que la prise de risques. Je crois beaucoup en la capacité des jeunes générations à prendre leur destin en main, à condition qu’on leur en donne les possibilités. Si je reste optimiste… c’est d’un optimisme combatif. »

Laisser un Commentaire

ouvrir