Ouest-France

Monsanto fichait aussi les parlementaires

INFO OUEST-FRANCE – 12/07/2019

Parmi les 200 personnes fichées de façon illicite par Monsanto, figurent également des parlementaires, dont Joël Labbé, sénateur écologiste du Morbihan.

C’était le fichier qui ne devait pas fuiter. Pas de chance pour l’agence américaine FleishmanHillard, il a fini sous la forme d’une clé USB. Sur ce fichier, les « cibles prioritaires » pour Monsato : 200 personnalités françaises – journalistes, chercheurs, membres de cabinets ministériels, responsables agricoles ou syndicaux – qui ont fait l’objet d’un suivi méticuleux. Et d’un classement en fonction de leur position face à Monsanto, racheté par Bayer.

L’affaire, révélée en mai, égratigne encore un peu plus l’image de Monsanto depuis que des parlementaires ont découvert, cette semaine, qu’ils avaient été, eux aussi, fichés. Joël Labbé, sénateur écologiste du Morbihan, vient de recevoir un courrier de Bayer lui confirmant qu’après enquête interne, menée par ses services depuis la révélation du scandale, il faisait bien partie des personnalités surveillées.

Didier Guillaume, actuel ministre de l’Agriculture

« Pour avoir dénoncé régulièrement l’influence des lobbies sur le gouvernement et pour avoir participé à la loi interdisant les néonicotinoïdes », précise Joël Labbé. D’autres sénateurs, ont également fait l’objet du même fichage : dont Jean Bizet (Manche), Jérôme Bignon (Somme) et Didier Guillaume, actuel ministre de l’Agriculture, lorsqu’il était sénateur de la Drôme.

Constatant que l’Inra et le CNRS avaient déposé des plaintes en tant qu’institutions, Joël Labbé a décidé de faire de même. Il a demandé, hier soir, à Gérard Larcher de déposer plainte en tant que président du Sénat. Pour fichage illicite, relevant de collecte de données personnelles par moyen frauduleux, déloyal ou illicite.« Dans un second temps, nous envisagerons une action commune avec les autres sénateurs fichés », précise Joël Labbé.

1 Commentaire

  1. HAMON Jean
    15 juillet 2019 à 14 h 40 min · Répondre

    Prenons ceci par grande fierté pour immense travail de compétence et responsabilité de la part de ces élus concernés , peut-être , que si il y en avait davantage à mouiller la chemise pour de bonnes causes comme celle-ci ,on finirait par avoir gain de cause en face de ces malfaisants friqués

Laisser un Commentaire

ouvrir