Encadrement des serres chauffées en agriculture biologique, transparence sur l’étiquetage des miels : la mobilisation des parlementaires et des citoyens porte ses fruits pour défendre une agriculture locale et durable.

Aujourd’hui 11 juillet, deux décisions importantes sur les questions agricoles ont été rendues. La première est l’annonce par le gouvernement d’une obligation d’étiquetage des pays d’origine des mélanges de miel, aujourd’hui non obligatoire. Cette mesure permettra de mettre fin à une opacité, préjudiciable pour les consommateurs, et pour les apiculteurs, victimes de la concurrence déloyale de miel d’importations, trop souvent frauduleux.

Deuxième arbitrage, celui, très attendu, sur les serres chauffées en production biologique : là encore, la décision prise est un premier pas dans le bon sens : si le comité national de l’agriculture biologique n’a pas été jusqu’à l’interdiction, la pratique est fortement limitée avec une interdiction de vente de produits bio sous serres chauffées avant le 30 avril et une exigence d’énergie 100% renouvelable.

Dans les deux cas, la mobilisation citoyenne et parlementaire a donc joué tout son rôle. Sur les deux sujets Joël Labbé, sénateur du Morbihan, avait soutenu les mobilisations et les pétitions citoyennes et cosigné avec de nombreux de parlementaires des tribunes interpellant le gouvernement. Ces mobilisations doivent se poursuivre, pour continuer de défendre un modèle agricole local et durable, face aux pressions de l’agro-industrie.

Communiqué / Joël Labbé

2 Commentaires

  1. Delvaux
    18 juillet 2019 à 12 h 01 min · Répondre

    Bonjour,
    Etant en reconversion professionnelle, je me pose une question de détail : la mise en place de couches chaudes (tas de fumiers) est-elle assimilable à du chauffage de serre ?

    • admin
      19 juillet 2019 à 15 h 45 min · Répondre

      Bonjour,
      À mon sens, ce n’est pas assimilable à du chauffage de serres, mais pour confirmation, je vous invite à vous rapprocher de la FNAB (Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique) qui sera à même de vous répondre précisément. Bien à vous, Joël.

Laisser un Commentaire

ouvrir