Pesticides. Les recommandations du Sénat

LE TÉLÉGRAMME / GOURIN / 16-04-2013

Lors de la réunion publique sur la question de la gestion de l’eau (Le Télégramme de lundi), Joël Labbé, maire de Saint-Nolff et sénateur, a fait une intervention spécifique sur la question des pesticides. Membre de la mission d’information sur les pesticides, au Sénat, Joël Labbé, qui se définit aussi comme petit-fils de paysan, rappelle la définition des pesticides et donne des éléments sur le dernier rapport du Sénat traitant de leur impact sur la santé des fabricants, agriculteurs, épandeurs professionnels, personnels des silos de stockage, paysagistes, familles de ces personnes et riverains des activités de fabrication, de transport, de stockage et d’épandage des pesticides.

« Les dangers sous-évalués »

« Il apparaît que les dangers pour la santé sont sous-évalués. Le suivi des produits sur le marché n’est qu’imparfaitement assuré au regard de leurs impacts sanitaires et l’effet des perturbateurs endocriniens. Les protections ne sont pas à la hauteur des dangers et des risques. Les pratiques industrielles, agricoles et commerciales actuelles n’intègrent pas suffisamment la préoccupation de l’innocuité pour la santé du recours aux pesticides ». Aussi, le plan Écophyto 2018 prévoit de réduire de 50 % la quantité de pesticides utilisés en France à l’horizon 2018. En attendant, l’utilisation de pesticides de plus en plus actifs a augmenté de 2,6 %, entre 2008 et 2010.

 

Laisser un Commentaire

ouvrir