Au domaine de Kerbastic, en compagnie de la princesse de Polignac.

Rencontre de deux colombiens témoins du procès Monsanto

Le Tribunal Monsanto, qui s’est déroulé du 14 et 16 octobre 2016 à La Haye, aux Pays-Bas, est une mobilisation internationale de la société civile pour juger Monsanto pour violations des droits humains, pour crimes contre l‘humanité et pour écocide. D’éminents juges, après avoir entendu des témoignages de victimes, livreront une opinion juridique suivant les procédures de la Cour Internationale de Justice.

À l’invitation d’Edouard Bouin, gestionnaire du domaine agroécologique de Kerbastic à Guidel, Joël Labbé a participé à Rennes jeudi 20 octobre à une conférence de presse en présence de Pedro Pablo et Jorge, deux Colombiens de la région de Puerto Guzman, qui rentraient du procès où ils ont témoigné à charge contre Monsanto. Jorge est ingénieur en sylviculture et Pedro Pablo pratique la reforestation en gestion durable. A quatre reprises, ses plantations ont été arrosées de round up pulvérisé par avion pour détruire les champs de coca.

Pour Joël Labbé, si le procès de La Haye reste symbolique, il marque un tournant dans la lutte de « l’internationale des empoisonnés contre la puissante multinationale empoisonneuse ». Il a retrouvé les deux colombiens samedi matin au domaine de Kerbastic à Guidel pour une visite guidée du domaine géré en bio, tous accueillis par la Princesse Constance de Polignac, amie de Pierre Rabhi.

Laisser un Commentaire

ouvrir