Le Télégramme

Sénatoriales. Joël Labbé favorable à une liste d’union de la gauche

Le Télégramme – 08/06/2016

Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan, est candidat aux sénatoriales de 2017. À ceux qui pourraient lui reprocher une candidature prématurée, il répond : « Chez moi, pas de calcul. Dès que j’ai pris une décision, je l’annonce ». Depuis 2011, le sénateur dit avoir beaucoup travaillé pour être reconnu dans un milieu codé mais sans se laisser « formater » et en gardant sa « capacité de rébellion ». De son premier mandat, il laissera au 1e r janvier une loi portant son nom interdisant les pesticides dans les communes et les jardins. Pour 2017, le sortant Joël Labbé n’a, pour l’instant, aucune investiture. Comme en 2011, il appelle à la constitution d’une liste d’union de la gauche pour l’emporter et se dit favorable à la négociation avec le PS. Le paysage politique ayant profondément changé à gauche depuis 2011, que se passera-t-il si EELV refuse de négocier avec le PS ?

Hulot, seule solution pour la gauche

« L’explosion du groupe écologiste à l’Assemblée, c’est du suicide collectif ! Si EELV poursuit sa radicalisation et n’accepte pas de négocier avec le PS, alors je ne pourrai plus y être ». Et si Joël Labbé ne parvient pas à s’entendre avec le PS ? « Ce sera un gros échec et je ferai une liste écologique citoyenne. Si je ne suis pas élu, je meurs politiquement mais debout », dit encore le sénateur sortant qui voit en Nicolas Hulot et sa « mouvance qui va au-delà du mouvement écolo » la seule solution pour la gauche de l’emporter à la présidentielle.

Laisser un Commentaire

ouvrir