Accompagnement des femmes victimes de violences conjugales

15e législature / Question écrite
> Publiée le 25/10/2018

M. Joël Labbé attire l’attention de Mme la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations sur l’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales. Alors que le nombre de femmes victimes de violences physiques ou sexuelles commises par leur actuel ou ancien partenaire est estimé à 225 000 par an et qu’une femme décède tous les trois jours en France sous les coups, les dispositifs existants d’accueil et d’accompagnement des victimes sont insuffisants. Le cinquième plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes, en vigueur depuis 2017, prévoyait pourtant de renforcer les lieux d’écoute, d’accueil et d’orientation et les accueils de jour, et devait garantir un meilleur maillage territorial. Le président de la République s’était également engagé à faire de l’égalité entre les hommes et les femmes et de l’élimination des violences faites aux femmes la cause du quinquennat. Mais les associations et structures sur le terrain déplorent aujourd’hui un manque de moyens croissant qui amène à la fermeture de nombreux lieux d’accueil et d’écoute, dans le Morbihan comme dans le reste de la France. Leurs sollicitations étant restées sans réponse à ce jour, il lui demande quelles mesures elle entend mettre en place afin de garantir des financements pérennes à la hauteur des ambitions affichées, permettant la continuité et le développement des activités des dispositifs d’accueil, et la création de nouveaux lieux d’accueil pluridisciplinaires, notamment dans les zones rurales.

Réponse du Secrétariat d’État auprès du Premier ministre

En attente de réponse du Secrétariat d’État auprès du Premier ministre.

 

Les commentaires sont fermés.

ouvrir