La transition écologique au cœur de la future loi d’avenir agricole

Colloque sur l’Agroécologie

Joël Labbé, sénateur du Morbihan et vice-président de la commission Affaires économiques, organisait aujourd’hui au Sénat un colloque « L’agroécologie une pratique d’avenir : comment réussir la transition ? », en partenariat avec Marie-Monique Robin, journaliste d’investigation et écrivaine.
Marquée par la qualité, la diversité et l’équilibre des prises de paroles, cette journée a mis en valeur le consensus sur l’importance et la nécessité de faire évoluer les pratiques agricoles. Pour Joël Labbé : « Nous ne pouvons rester au milieu du gué, entre des velléités de changement, pour des raisons sociales, environnementales, sanitaires, économiques capitales, et un soutien des pouvoirs publics au modèle actuel de l’agriculture industrielle et productiviste. »
Ce courage politique d’engager le début d’une rupture, Joël Labbé milite pour qu’il prenne corps dans le cadre de l’adoption de la future loi d’avenir agricole.
Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt est intervenu en ouverture de cette journée pour réaffirmer clairement l’importance d’accompagner ce changement.

Entre interventions d’experts et échanges de qualité avec la salle, l’auditoire a pu entendre Olivier de Schutter, rapporteur spécial auprès des Nations Unies pour le droit à l’alimentation et invité d’honneur de ce colloque. Il a apporté ce nécessaire regard global sur les défis que les agricultures mondiales doivent relever :
• protection des écosystèmes, de l’eau
• gestion de notre dépendance aux énergies fossiles
• adaptation au changement climatique

Mais aussi :
• protection de notre santé
• formation et accompagnement des agriculteurs dans cette transition

Ces défis impliquent de revaloriser les savoirs traditionnels et de remettre le métier de paysan au cœur des politiques agricoles.

Joël Labbé / Communiqué / 18-04-2013

Laisser un Commentaire

ouvrir